Edito: Répondre à la crise sociale et économique pour sortir par le haut.

Le 19 juin 2020 pour la seconde fois plusieurs milliers de maliens étaient sortis à l’appel du Mouvement du 5 juin (M5) regroupant des associations religieuses et des hommes politiques de divers bords. Alors que le Président de la République avait ouvert la voie à un dialogue avec la « rue » lors de ses deux sortiesLire la suite « Edito: Répondre à la crise sociale et économique pour sortir par le haut. »

Mali: nos challenges méritent des réponses structurelles

Les contestations politiques au Mali mises en exergue par les manifestations de ces dernières semaines sont un épisode de plus dans l’histoire tumultueuse du Mali. Il serait dommageable de ne pas affronter ces défis et de nous contenter de mettre la poussière sous le tapis et faire l’autruche. Pour trouver des solutions à cette énièmeLire la suite « Mali: nos challenges méritent des réponses structurelles »

Les accords de partenariat économique: un danger pour l’essor du Continent

En l’an 2000 a été adopté l’accord de Cotonou en remplacement de la convention de Lomé qui datait de 1975. Il s’agit du cadre général dans lequel s’inscrivent les relations entre l’UE et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Cet accord qui s’articule autour de 3 piliers (développement, économie et politique) vise ambitieusement àLire la suite « Les accords de partenariat économique: un danger pour l’essor du Continent »

Covid 19: Vers un nouvel ordre mondial?

Alors que le décompte des victimes du COVID 19 au niveau mondial se poursuit, cette pandémie met à nu les fragilités des Etats. Les réponses politiques se maintiennent pour tenter de freiner l’évolution de la maladie et consécutivement à ces mesures sanitaires, des voix s’élèvent en Afrique pour demander la « révision » d’un système global, intégrant la question des relations entre le nord et le sud.

Pour une politique de Souveraineté alimentaire au Mali

En 2015, selon une étude de l’université de Cambridge, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Raz de marée sur les réseaux sociaux, où les jeunes en mal de bonne nouvelle relaient fièrement cette étude, qui pour les spécialistes du secteur est en réalité une vaste blague,Lire la suite « Pour une politique de Souveraineté alimentaire au Mali »

Les subventions nocives.

Les subventions, et autres exonérations sont une aide que l’État apporte à un secteur donné de l’économie nationale, avec pour objectif  de soutenir ce secteur, pour  faire baisser les prix et donc d’augmenter le pouvoir d’achat des plus pauvres. Présenter ainsi ça parait idéal, l’aide publique à la demande qui permet une relance économique parLire la suite « Les subventions nocives. »

Mali un Etat au bord du gouffre?

Un État effondré est un État qui ne peut plus assurer ni sa sécurité interne, ni sa sécurité externe sur un territoire donné. Il a en outre perdu sa capacité à extraire les ressources et n’est donc plus capable de les allouer. Ces deux fonctions (la sécurité et la gestion des ressources) doivent être impossiblesLire la suite « Mali un Etat au bord du gouffre? »

A propos du débat sur le Franc CFA

Dans plusieurs pays, un mouvement plus ou moins structuré, autour d’intellectuels du courant fourre-tout pan-africaniste tente de mener une fronde contre le Franc CFA. Pour ces derniers, cette monnaie est le symbole de la survivance de la francafrique et de la politique néocoloniale française, qui a pour objet de maintenir les peuples d’Afrique francophone dans laLire la suite « A propos du débat sur le Franc CFA »

Développer l’éducation de masse pour un pays plus riche(1)

Il a été assez souvent fait, ici même et ailleurs, le bilan des 20 années de « démocratie », et des 56 années d’indépendance. Les tares du Mali sont connues, ses succès et ses échecs également, parmi ceux la l’école . L’école à mon sens est la clé pour l’émancipation  du citoyen, et permet le développement duLire la suite « Développer l’éducation de masse pour un pays plus riche(1) »

Kidal, Pouvoirs traditionnels à l’épreuve de la « démocratie ».

  La crise à Kidal est perçue par une grande majorité de la population, comme la domination d’une minorité (Ifoghas) sur une majorité (Imghad) qui se révolte légitimement.   Si l’on se remémore l’histoire de ce féodalisme pas si ancien que cela, l’on trouve en sous-main, l’impact du colonialisme qui a redessiné les rapports d’autreLire la suite « Kidal, Pouvoirs traditionnels à l’épreuve de la « démocratie ». »