De quoi le « phénomène  » Ras bath est-il le nom?

Le « phénomène » Ras Bath s’est construit sur la faiblesse de l’Etat, et sur l’incapacité de l’opposition Républicaine à capter la colère du peuple et à la retourner contre le pouvoir. En effet, pour beaucoup de maliens, l’opposition et le pouvoir se confondent, ce sont les mêmes qui ont gouverné durant les 20 dernières années.

ras

Avec la complicité de certains cadres du pouvoir, de l’essor des réseaux sociaux et de ses qualités d’orateur Ras bath, avec une bonne dose de démagogie (comme tout bon politicien), a réussi à capter la colère de la rue. Il parle le même langage que le « petit peuple », celui du grin, les oubliés du pouvoir, et ses révélations sur un régime en souffrance, sont percutantes et choquantes.

A la manière d’un prêcheur, les audio de ses interventions, passent d’un téléphone à un autre, il est devenu un acteur politique à part entière, il se déplace tient des meetings, au Mali et auprès de la diaspora, au point d’atteindre un capital nuisance assez dangereux pour le regime.

Il s’est installé comme le porte-voix des sans voix, d’une société épuisée, qui a besoin de crier sa colère, son dégout, et sa haine, face aux difficultés que le pays traverse et dont on tarde à voir les solutions. Le chômage, la pauvreté, l’éducation et la santé, la corruption, sont des problèmes récurrents, auxquels aucune solution concrète n’a été apporté.

Au dela de la personne, c’est la défaillance de l’Etat qui a favorisé l’émergence de cette contestation de plus en plus vive et qui se repend sur les réseaux sociaux, et dans la rue maintenant. Le pouvoir sentant bien le danger, entend se prémunir et éviter ce qui est avec la crise au nord, l’epreuve majeure à laquelle doit faire face le Président IBK. C’est pour cela qu’il a poussé ses pions auprès des leaders traditionnels et coutumiers, pour  tenter de calmer la situation.

Stratégie déjà utilisée dans les années 90 avec succès, mais c’est oublier qu’entre temps, les leaders traditionnels et coutumiers sont passés pour de nombreux maliens de l’autre côté. Ils se sont enrichis, ont pris gout au pouvoir, et hormis leurs bases d’irréductibles, ils ne sont plus considérés comme étant du côté du peuple par l’immense majorité des maliens. Cependant ils restent une voix écoutée. L’intervention très maladroite des leaders religieux au début du mois de juillet, et les critiques très violentes, à l’égard des réseaux sociaux laissent sceptique quant à leur capacité à pouvoir ramener le calme.

Au-delà de la personne de Ras Bath et des « idées » qu’il défend, ce qui est important pour le régime c’est de prendre conscience de la colère qui monte dans le pays, et dont la réforme constitutionnelle semble être le catalyseur. Le pouvoir doit répondre à cette colère par le dialogue d’une part et des actions concrètes pour lutter contre le chômage, la pauvreté, pour reformer le système éducatif, améliorer la sécurité. Qu’est devenu le plan d’urgence présidentiel annoncé en Janvier 2017?

Sans doute la nouvelle coalition qui est en train de se dessiner autour du non à la réforme constitutionnelle peut apporter une solution à court terme, servir d’exutoire, mais sur le long terme, ce sont des reformes structurelles dont le Mali a besoin, au niveau de la gestion de son territoire, de son administration, de son armée, et de son système éducatif. A ce jour aucun des leaders de cette nouvelle coalition n’a proposé de solutions concrètes aux problèmes du Mali, ni dans leur role de leader politique ou de membre de la société civile

Opposez-vous, mais n’oubliez pas de proposer!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s