Un rebelle à la Commission de Défense Nationale

Image

Le phénix est un oiseau légendaire, doué de longévité et caractérisé par son pouvoir de renaître après s’être consumé sous l’effet de sa propre chaleur. Il symbolise ainsi les cycles de mort et de résurrection.-Wikipedia

Si je devais trouver une comparaison pour beaucoup d’homme politique au Mali ce serait cet animal issu de la mythologie grecque. Nombreux sont ceux que l’on a cru perdu et qui refont surface, je pense notamment à notre très cher Président qui sorti des abîmes dans lesquels l’avait plongé le locataire d’alors pour se hisser à la magistrature suprême, nul doute que sans le coup d’Etat son supplice n’aurait cessé mais ça c’est un autre débat…..

Non celui qui nous occupe aujourd’hui est le roi des rois, un personnage aussi discret que puissant, malin sachant appuyer là ou il faut quand il faut, il s’agit de notre bien aimé honorable Hamada Ag Bibi, tantôt député, tantôt rebelle indépendantiste, tantôt rebelle islamiste proche d’Al-Qaïda et désormais membre éminent de la Commission de Défense nationale et de la Commission de Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, rien que ça…Oui un ancien rebelle va participer aux travaux concernant la défense du pays! Pays qu’il lui même attaqué…Vous me direz il est bien placé!

Si l’on devait écrire un livre sur l’art de survie dans le marigot politique Malien il faudrait certainement prendre exemple sur ce personnage haut en couleur.

Nous avons découvert avec stupéfaction en novembre dernier que ce cher Ag Bibi était candidat à la députation dans la région de Kidal, qui plus est candidat du RPM parti au pouvoir. Pour expliquer cet étonnement, il faut rappeler que ce cher monsieur faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour des actes terrorismes! Passer de terroriste, à député et membre de la commission de défense, si ce n’est pas de la promotion express ça! Alors à l’époque où on levait son mandat on nous disait que c’etait une excellente nouvelle car il reconnaissait être malien. Le journal en ligne Koulouba s’etait meme lâché et disant qu’Ag Bibi « est le plus modéré des Ifoghas! » Ah bon!? On ne doit pas vivre dans le même pays!

Ag Bibi qui était de la rébellion de 2006 comme de toutes les autres d’ailleurs se permet même de se démarquer de ses alliés du Mnla en s’opposant farouchement et je pèse mes mots à l’indépendance! Mieux notre grand député ne veut plus parler uniquement des problèmes du Nord, mais de TOUT le Mali, après tout n’est-il pas Malien!? Celui qui en novembre 2012 ne voulait appliquer la charia qu’a Kidal renonce à tout ça et rentre dans le rang!

Il serait bon de rappeler que ce cher Monsieur était le porte-parole d’Ansardine, qu’il a justifié les mains coupées, les lapidations, et a combattu aux côtés du Mujao et Aqmi lors de l’attaque de Konna, bon il n’était pas au front personnellement! La capacité de renaissance du phénix à ses limites, non mieux lui est resté à l’abri à Kidal et dès la déroute a déclenché le plan B, la création du MIA et la « séparation » avec Iyad Ag Ghali….Un homme qu’il connait depuis des années,

Celui qui voulait appliquer la charia avec « Pédagogie » dans la région de Kidal va aujourd’hui siéger à la Commission de Défense de l’Assemblée Nationale, un symbole dont seul le Mali a le secret, cependant il est important de préciser que ce n’est pas la première fois qu’il y siège, un poste qui lui a permis de se construire un petit réseau auprès de nombreuses personnalités importantes du milieu ( Au sens propre comme figuré). En même temps vous me direz que l’on a à l’Assemblée un certains professeur Ouattara qui en veut terriblement aux « Nordiste » et préconisait la séparation nord/sud interview disponible ici.

Finalement on a tout entendu sur les raisons du retour de certains députés rebelles à l’Assemblée, on parle d’un deal avec la France pour que le Mali fasse ce geste afin de faciliter la libération des otages. Pour ma part cela s’inscrit dans une stratégie vieille comme le monde que le Mali a toujours utilisé pour en finir avec les rebellions, diviser les groupes. Ainsi on a essayé de se rapprocher d’Ansardine pour affaiblir le Mnla et son projet indépendantiste. Et cela n’est pas un franc succès, Kidal est toujours perturbé et les négociations piétinent!

Cependant aller jusqu’à nommer un Monsieur qui prend les armes contre son pays dans une Commission de défense c’est vraiment la preuve que l’on a toujours rien compris à ce qui nous est arrivé, ou alors c’est trop subtil pour moi. Ce monsieur va s’asseoir et débattre sur l’appareil militaire malien, la réforme de l’armée, de nos orientations stratégiques, l’armement et sans en informer ses amis encore actifs au maquis…? On est obligé d’y penser à ça! Ne dit-on pas que celui qui a trahi trahira?

La moralité de cette histoire est que vous pouvez continuellement prendre les armes contre votre pays, causer la mort et le chaos, mais « percer » comme on dit ! L’autre leçon est pour ces jeunes qui rejoignent les mouvements armés, ils voient bien que comme à chaque fois leurs dirigeants ne s’occupent que de leurs points de chute, les délaissant eux! N’est ce pas des anciens rebelles qui dirigeaient des programmes de développement du Nord? Ou est passé l’argent?

Ecoutons Intallah Al Aghabass (AnsarDine) : 

Ecoutons Ag Aharib ( AnsarDine) : 

Ecoutons le double discours : 

Il faut nous aider à réussir la paix. Je suis à Bamako,  capitale de mon pays, le Mali. Je suis Malien et je n’ai

jamais demandé l’indépendance.- Hamada Ag Bibi

Peut-on le croire? Seul l’avenir nous le dira! Mais il parait que la Député de Bourem les surveille si l’on en croit le journal les Echos du parlement:

Initialement inscrite dans la Commission des Affaires Etrangères de l’Assemblée nationale, la députée élue à Bourem, dans la région de Gao, Mme Haïdara Aïchata Alassane Cissé dite Chato, a, à la dernière minute, changé d’avis, pour aller dans la Commission chargée de la Défense Nationale et de la Sécurité. Objectif: suivre de près les députés de la région de Kidal, qui étaient, eux aussi, initialement inscrits dans la Commission des Affaires Etrangères. Par cette démarche, l’élue de Bourem entend mieux contrôler les  députés de cette région, notamment le député Ag Bibi, un ancien acteur majeur de la rébellion de 2012.

Si c’est Chato qui les surveille….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s