Mali dans l’oeil du FMIGate

Information, intox, désinformation, une fois n’est pas coutume, la presse malienne s’est faite écho d’un nouveau document ayant fuité.

Suite au mini réaménagement opéré par le président intérimaire de la république du Mali, le fond monétaire international, a émis une note interne, qui heureusement ou malheureusement, selon les personnes, a fuité.

Que nous dit ce document?

Il s’agit d’un document non signé, et non daté, dont le sujet laisse imaginer qu’il date de l’évincement de Tiena Coulibaly du ministère de l’économie et des finances et ce à un mois de la fin de la transition.

cette note confidentielle, qui ne l’est plus donc aborde plusieurs sujets, mais donne également des éléments de lecture sur les changements au sein du gouvernement.

Tout d’abord en introduction, l’agent du FMI à bamako qui a rédigé cette note donne déjà le ton:

Le changement de gouvernement qui a eu lieu le 22 Juin est ahurissant juste un mois avant les élections. Aucune raison officielle n’a été fournie. Il semble probable que la réorganisation a été conçu pour forcer le départ de Tiena Coulibaly du ministère des Finances, et en même temps d’affaiblir le ministère par la scission de l’économie à part. Le ministre Coulibaly a résisté fortement à un certain nombre de transactions financières pour lesquelles son accord était nécessaire

Tiena ce héros!, résistant face à la gabegie annoncée du gouvernement aura donc finalement été balayé après 14 mois de transition, 14 mois de résistance héroïque ( En version moins diplomatique).

La clé de lecture est déjà donnée dans le document, il y a un homme, propre, bon gestionnaire qui a tenté de résister à une horde de corrompus n’ayant pour objectif que de liquider les deniers de l’Etat. Une version qui passera comme lettre à la poste auprès de l’opinion nationale malienne déjà échaudée par 20 ans de corruption! n’est ce pas?

La suite est du même ton :

Les transactions sont également de la gouvernance douteuse en termes de procédures budgétaires et les marchés suivis.

La procédure dont parle ici la note c’est celle de l’entente directe, on peut comprendre son étonnement, cependant lors de la transaction avec Safran pour les cartes NINA cette procédure n’a semble-t-il pas causé d’entonnement auprès de nos amis du FMI.

Quels sont donc ces projets qui donnent des sueurs froides à cet agent du FMI:

26 milliards de F CFA de prêt à 1% que le gouvernement veut signer avec la banque chinoise Exim, pour financer un projet du Réseau national de sécurité, qui sera exécuté par l’entreprise chinoise ZTE.

Depuis hier on entend parler d’un projet alternatif qui serait 5 fois moins cher…mais que personne n’a vu…comme par hasard!

Une petite recherche sur internet permet de collecter assez de documents sur l’installation de la fibre optique puisque c’est de cela dont il s’agit.

Un contrat a été signé en 2011 avec HUAWEI et avec la même procedure, un pret de la banque EXIM…ca n’avait posé de problème à personne…à l’epoque!

La pose de la 1ère pierre de la fibre optique du Mali, a donc eu lieu en 2011, un projet de plus de 20 milliards de FCFA pour sécuriser le Nord grâce à la vidéosurveillance…Depuis aucune autre info la dessus.

Le projet de HUAWEI concerne 930 km de fibre entre Gao, Kidal, et la frontière algerienne.…pour celui de la ZTE nous n’avons malheureusement pas assez d’informations dans la petite confidence du FMI….Cependant elle dit ceci:

Toutes ses caractéristiques de sécurité sont incluses dans un projet de fibre optique chinoise déjà en cours d’exécution.

On serait donc en train de contracter un pret pour installer une deuxième fois la fibre au même endroit, et dans le même trou à moins de faire un tracé parallèle au premier???  Le communiqué du gouvernement est assez clair,

Le Premier responsable de ce Département devait solliciter l’avis du FMI, avant de soumettre le dossier à l’appréciation du Premier Ministre.

..Il ne peut donc pas s’agir du meme reseau…donc du meme projet, du meme tracé comme le sous entend la note…On ne sollicite pas le FMI pour faire 2 fois le meme projet c’est une question de bon sens…Mais bon il parait que tout est possible au Mali!

-Un autre accord de prêt doit être signé avec la banque chinoise Exim, pour 40 milliards de francs CFA  pour la livraison de 600 camions fabriqués en Chine pour profiter à l’économie malienne. Le MEFB avait résisté car il n’est pas clair que les opérateurs économiques recevront les camions, ni dans quelles conditions ces opérateurs seraient rembourser le gouvernement.

Encore un projet chinois décidément!, en ces temps de reconstruction de l’Etat et l’économie du Mali, ils sembleraient etre en train de rafler un certains nombre de projets.

Malgré des recherches approfondies, rien de concret ne circule sur ce projet d’achat de camions, le gouvernement quant à lui dans son communiqué nie simplement les faits et se permet au passage d’asséner un tacle aux privatisations à la chaîne que nous a imposé le FMI depuis les années 1980 ( cet organe qui nous veut désormais du bien)

en ce qui concerne le prêt relatif à l’achat de camions, que l’Etat malien, conformément à sa politique de désengagement de certaines activités, adoptée à la suite d’un accord conclu dans les années 1980 avec le FMI, ne saurait s’engager dans l’achat de véhicules de transport ;

– Le gouvernement, en particulier le ministre du Logement, veut vendre rapidement l’immobilier d’Etat dans le centre de Bamako. Ce sont des bâtiments qui ont été libérés après que le gouvernement a déménagé à la cité administrative et ailleurs dans le quartier ACI 2000.

La aussi démenti du gouvernement:

Aucun projet de vente de ce patrimoine n’existe au niveau du Gouvernement.

Le FMI a son avis sur le changement d’homme qui ne serait pas uniquement lié au fait qu’il y ait eu désaccords sur des projets (qui visiblement n’existent pas) , l’autre but serait également de placer un membre issu de la même formation politique que le président, ce qui sous entend détournement pour financer donc la campagne de Dramane Dembele candidat de l’Adema.

Voila 14 mois donc que Dioncounda Traoré dirige la transition, 5 mois que l’on sait que les élections auront lieu en juillet, mais il aura fallu attendre le 22 juin pour que la machine à détourner les fonds se mette en place…surprenant, mais les plus imaginatifs n’hésiteront pas à trouver une réponse…d’autant qu’il s’agit d’un gouvernement d’union national, ou à chaque poste les ministres seraient tentés de détourner des fonds pour financer leur candidat….Bref le « Bordel ».

Comme toutes les fuites je pense que celle-ci n’est pas si innocente et à un but bien précis, celle de jeter le discrédit sur le gouvernement de transition, en l’accusant de vouloir détourner les fonds. Comment mieux justifier l’urgence de les dégager n’est ce pas…

En effet en ces périodes ou l’on parle de report des élections comme le président de la Ceni, la perspective de passer 3 mois de plus avec un gouvernement qui n’aurait donc plus comme objectif, que de vider les caisses avant de partir passe mal…vous en conviendrez!

Autre but possible, de cette note « confidentielle » du FMI, saborder les projets chinois…Ceux qui ont fait la guerre entendent naturellement tirer profit du gateau que represente la reconstruction, plus de 6 milliards de dollars, dans un monde en crise il n’y a pas de petits profits.

Ou alors c’est une simple fuite et il faudrait au FMI penser à changer d’analyste…

Enfin cette note démontre le climat de méfiance qui existe entre le peuple et ses dirigeants, pour la première fois de l’histoire des africains donnent raison au FMI, lui qui a organisé la mise en coupe de nos économies, qui nous a imposé des privatisations, ayant conduit à des drames économiques, serait devenu mieux placé pour connaitre le bien du peuple…un paradoxe!

Les consequences du programme d’ajustement structurel sont encore visibles!

Le même FMI qui s’excuse d’avoir saigné la Grèce à coup de cure d’austérité, s’enquiert du sort que nous réserve nos politiciens…s’en est presque attendrissant!

Pour ma part cette note contient beaucoup d’incohérences au point de se poser des questions sur la qualité des hommes qui travaillent au FMI.

Vive le FMI! Ami du peuple malien…depuis le 22 juin …il parait!

PS: Pour le marché ds 66 vehicules adressez vous à Sanogo, pour qu’il retrouve tous les vehicules volés aux ministères le soir du 22 mars 2012,

Publicités

Une réflexion au sujet de « Mali dans l’oeil du FMIGate »

  1. Même pas besion de terminer cette aberation. Cela confirme a quel point ceux qui tiennent le guidon n’ont pas les objectifs des populationq a coeur . Concerant cet article , il manque le document source ou une photo. Document pouvant permettre a tous de verifier l’existence reelle du dit document . La reputation de l’hauteur etant liee a la fiabilite du document ou de sa source, cet element permet a chacun de nous (lecteurs) de supporter l’intention de l’article et de le partager avec plus d’assurance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s