Ouaga: « Si tu veux concevoir la paix, pose d’abord les armes. » Alain

Hier le gouvernement malien et les rebelles qui occupent le nord du mali le Mnla et le Hcua sont parvenus à un accord sur l’organisation des élections dans ville de Kidal, prévues pour le 28 juillet.

Cet accord prévoit donc le cantonnement des éléments du Mnla et le retour de l’Armée malienne ainsi que de l’administration dans la région et ce sans tirer une balle.

Il s’agit à mon sens uniquement d’un début de sortie de crise et non de la sortie de crise, et dans la mesure où à l’heure actuelle nul n’a en sa possession le texte de l’accord il est difficile pour quiconque de sérieux de se prononcer definitivement sur l’accord.

Or dès hier certains medias n’hésitaient pas à se prononcer sur un texte qu’ils n’ont pas vu donc, parlant de capitulation, d’humiliation, de trahison…Des arguments qui ont été repris en boucle sur les réseaux sociaux.

Loin de moi l’idée de juger qui que ce soit, mais il me semble très dommageable que l’on cède à la propagande de certains medias sans scrupules, dont le but est uniquement de semer la zizanie, d’affaiblir le pouvoir en place et ce au profit de certains hommes politiques sans scrupules.

Je prends pour exemple le parti Sadi qui s’est permis de critiquer cet accord, faut-il leur rappeler que leur gourou Oumar Mariko s’était lui-même rendu au nord pour discuter avec ses « frères » d’AnsarDine en 2012?

Je pense simplement que ceux qui parlent de défaite, oublient là d’où l’on vient et comment nous en sommes arrivés là.

Il y a un an les rebelles déclaraient l’indépendance de la région nord du mali, AnsarDine avec ses alliés Aqmi installaient un Etat islamique et l’armée malienne était cantonnée à Sévaré craignant la moindre offensive des rebelle vers le sud.

Aujourd’hui l’accord reconnait l’intégrité territoriale du Mali, son caractère laïc, son unité et surtout ceux qui occupaient tout le nord du pays seront cantonnés sous surveillance internationale.

Les rebelles étaient hostiles au retour de l’armée à kidal, nous y serons, hostiles à l’Etat, son administration sera de retour, et le vote aura lieu.

Il y a pire comme défaite et humiliation….

Un Etat doit savoir mettre de côté ses envies de vengeance, et saisir au bond une possibilité de règlement de la crise pacifique, sans avoir à user de la force.

Une bataille à Kidal ce n’est que plus de sang, plus de déplacés et tout ça parce que nous serions aveuglés par l’esprit de vengeance.

Evidemment cet accord ne signifie pas la fin de la crise, il reste beaucoup à discuter et la encore le gouvernement a à mon sens réussi un coup de maitre en imposant un dialogue inclusif.

Cela signifie que contrairement à ce qui s’est passé à Ouagadougou, le dialogue concernera toutes les communautés du nord, les séparatistes (minoritaires) et celles qui sont attachées à l’intégrité territoriale, pour discuter de l’avenir du nord, de son développement, un dialogue qui à mon sens aurait dû avoir lieu, avant de balancer des millions de dollar par les fenêtres pour des projets non adaptés à cette région.

Une fois les élections terminées, donc après le mois d’aout (2ième tour) le plus dur commencera, trouver une solution définitive à toutes ces crises et cela dans le respect des principes énoncés par l’accord de Ouagadougou.

Une partie des maliens est contre cet accord, mais elle doit savoir que la guerre doit se terminer par le dialogue.

Entre temps une partie du Mnla s’estime aussi trompée par leurs chefs, qu’ils accusent d’avoir sacrifié la cause pour des avantages et des amnisties, le grand classique des rebellions.

En conclusion on ne peut satisfaire tout le monde, mais cet accord ressemble plus à un renforcement de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble de son territoire, qu’a une victoire d’un groupe armée qui perd Kidal, qui quittera toutes les villes occupées et qui sera confiné en attendant le dialogue de toutes les communautés du Nord.

Vous l’aurez compris avec le titre, nous n’avons pas encore gagné la paix mais nous sommes sur la bonne route et il faut maintenant réussir le cantonnement du Mnla, le retour de l’Ama à Kidal et l’organisation des élections…la route est longue, encore un effort malien!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s