Mali: Plus dure sera crise

ImageVoila maintenant plus de 3 mois que le Mali est plongé dans une crise profonde et sans précédent dans la sous région. Aucun pays jusque là n’avait osé faire un coup d’état à un mois des élections et par la même occasion livrer 2/3 de son pays à des groupes Islamistes.

Beaucoup de choses ont évolué depuis cette nuit du 22 mars 2012 ou l’on découvrait effaré à la télévision nationale des mutins auto-proclamés protecteur du peuple conquérant du nord et garant du redressement de la démocratie.

Depuis lors les habitants du nord du pays vivent sous le coup de la charia et au sud on emprisonne torture et agresse à tour de bras.

Il y a un triste bilan a tiré de ces 3 mois de régression spectaculaire, on découvre que le Mali n’était qu’une illusion que nos élites sont avides de pouvoir et manipulatrices, que les bonnes volontés sont étouffées au profit des manigances et qu’une partie du peuple est capable de battre et torturer un président de la république qui plus est un homme âgé 70 années.

Selon moi il y a eu deux tournants dans la crise malienne, tout d’abord le 12/04/2012 lorsque toutes les sources arrivent à la même conclusion: le mouvement national de libération de l’azawad perd la main face aux islamistes d’Aqmi( Al qaida au Maghreb islamique)  Mujao ( mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest)  et Ansar dine.

Le Mnla qui dit représenter les habitants du nord du Mali, réclame l’indépendance de la zone, et suite au coup d’état qui a brisé la chaine de commandement de l’armée malienne sur le terrain, va profiter de la situation pour occuper les villes du nord avec la complicité Ansar Dine autre groupe, cette fois-ci salafiste mais opposé à l’indépendance.

Ansar Dine est dirigé par Iyad ag Ghali un touareg qui est en fait l’oncle du secrétaire général du Mnla Bilal Ag Cherif. Ce lien de parenté accentuera les rapprochements entre les deux mouvements malgré la fusion avortée.

Ansar Dine appuyé sur le terrain par Aqmi domine les débats et a marginalisé le Mnla. Depuis sévit la charia, des femmes couvertes de la tête aux pieds, pas de tabac pas de musique pas de photos et coups de fouets en place publique.

Les villes du Nord manquent de tout électricité, eau, vivres et l’aide venu du sud est confisquée par les milices qui les distribuent à qui veut bien les rejoindre.

Triste constat à dresser de la situation dans le nord du pays, pour ce qui est du sud nos malheurs ne sont le résultat que de nos propres turpitudes.

Le basculement se fait après la nomination de Dioncounda Traoré président de l’assemblée nationale, comme celui qui doit diriger la transition.

Des lors des organisations hostiles appellent les gens à manifester-à la radio-contre le président…On connait la suite il sera lynché dans son palais avec la complicité de la junte puis transporté à paris pour être opéré…Il y demeure toujours d’ailleurs!

Le Mali fait donc face à deux crise, une institutionnelle et une liée à l’intégrité du territoire la résolution de l’une dépendant de l’autre.

Si le premier ministre Cheik Diarra semble prendre de plus en plus d’assurance, et rend visite aux pays limitrophes et à l’ancienne puissance coloniale, il n’en demeure pas moins qu’il ne fait l’unanimité.

De plus la junte continue à faire sa loi avec des enlèvements de journalistes et des tortures de prisonniers dans le camp militaire de Kati, situation face à laquelle le gouvernement semble impuissant ou complice selon les dires.

Quand au nord du pays le Mnla est largué aussi bien politiquement que militairement, même s’il se targue d’avoir plus de 10000 hommes, comment expliquer qu’ils aient été expulsés des villes par les 2000 hommes d’ansar dine et d’Aqmi?

De plus Ansar Dine se pose également comme un membre à part entière des négociations au détriment du Mnla qui malgré ses appels à la population songhoi et la présentation d’excuses reste pour les habitants le responsable de leurs malheurs!

L’heure du constat étant terminé doit venir les propositions concrètes visant à une sortie de crise rapide et efficace.

Pour être honnête je n’y crois absolument pas, je pense que nous sommes partis pour une crise qui durera longtemps, très longtemps.

Et pour cause, Ansar Dine allié d’Aqmi rêve de faire du mali le prochain Nigeria avec la charia au nord, ce qui serait inacceptable pour les pays limitrophes et notamment l’Algérie car il s’agirait tout simplement d’un sanctuaire crée sur mesure pour Aqmi anciennement groupe salafiste pour la prédication et combat.

Le Mnla lui qui rêvait d’indépendance est à bout de souffle et tente à tout prix de rester dans le jeu en s’institutionnalisant notamment à travers un conseil de transition de l’azawad, mais peu de chance que cela fonctionne car ils sont boudés par la population.

Le Mali ou ce qu’il en reste tente à la fois de réorganiser son armée pour une éventuelle guerre, regarde les propositions internationales d’intervention sans réelle envie, et semble négocier mais que pour la forme, car il n’y a bien sur rien à négocier avec des salafistes.

Nous sommes donc dans l’impasse et l’unique solution qui se dégage étant la guerre celle-ci s’annonce longue et dure! Les fous de Dieu étant armés jusqu’au dent et ayant une volonté féroce de ne pas lâcher leur nouveau terrain de jeu.

Voila pourquoi je pense que seule une coalition internationale peut arriver à vaincre la nébuleuse salafistes, or Bamako n’y est pas franchement favorable pour des raisons pas très claires.

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Mali: Plus dure sera crise »

  1. Voila pourquoi je pense que seule une coalition internationale peut arriver à vaincre la nébuleuse salafistes, or Bamako n’y est pas franchement favorable pour des raisons pas très claires. La raison est simple qui était le premier soutient au MNLA et qui a presque forcé le Mali sous ATT à négocié? Qui poussé la CDEAO à aller en guerre? Ces deux réponses seront très claire je crois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s