Et si l’azawad devenait indépendante! (ceci est une fiction..ou pas)

Le 06/04/2012 date anniversaire de l’indépendance de l’azawad, avec au nord l’algerie comme frontière, au sud le Mali ou ce qu’il en reste, à l’est le Niger et à l’ouest la Mauritanie.

Bilal Ag Cherif : secrétaire général du MNLA devient le premier président de la republique laic de l’azawad. Je vous laisse le soin de construire le reste de son gouvernement.

Il decide dans la foulée de prendre pour capitale la ville des Askia Gao 90000 habitants (avant la crise), car Tombouctou est occupée par les salafistes ( soit disant pas leurs alliés).

La deuxième ville du pays est Kidal 20000 habitants ( avant la crise) et sa première mesure est d’appeler les peuples touaregs nomades du Mali à se sédentariser…pas facile! Il appelle aussi tous les touaregs à rejoindre leurs terres natales L’azawad, pas facile non plus quand on sait que les touaregs algériens, nigériens, mauritaniens sont contre toutes formes de séparatisme.

Dans la premiere semaine les habitants de gao non desireux de devenir azawadien et de vivre sous la coupe des touaregs du MNLA commencent à partir, idem pour les habitants de Tombouctou et des autres localités de l’azawad ( niafunke, hombori, bourem etc…) Au total le territoitre se vide de la moitié de sa population.

Quand à celle qui est restée majoritairement songhai, elle refuse de se soumettre au nouveau pouvoir, des milices s’organisent et l’insecurité grandit.

Cette insécurité grandissante affaiblit le MNLA, décourage les candidats à un retour vers la terre « sacrée ».

De leur coté les islamistes profitent de cette guerre civile entre le MNLA et les miliciens songhais pour étendre leur influence dans la zone, se plaçant comme protecteur de la population face aux hordes impies du MNLA et des milices.

Les salafistes algeriens font du Nord-Mali leur base arriere et font des incursions en Algérie de temps en temps, ainsi qu’en Mauritanie et au Niger.

Ce qui incitera ces derniers à renforcer leurs mesures aux frontières.

Au sud le nouveau mali, a de plus en plus de mal à gérer l’afflux de réfugiés à la frontière avec l’azawad et il y a très souvent des incidents militaire entre les deux nouveaux voisins.

L’azawad devient une zone de guerre permanente des miliciens financés par Bamako qui tentent de déstabiliser le nouveau pouvoir, des salafistes qui veulent installer la charia et le MNLA qui a du mal à stabiliser son cher et tendre pays et surtout cette zone se vide des ses habitants du fait de l’instabilité et l’insécurité grandissante.

Le Franc azawadi  s’écroule la cedeao ayant refusé sa participation à la zone monétaire.

Pas d’etat, pas d’economie, la zone sombre dans le K.O et la desolation, mesdames et monsieur je vous presente la Somalie n°2

Biensur il s’agit d’un scenario, d’une simulation mais elle est basée sur des hypothèses fondées et émanant des differntes positions tenues par les acteurs à l’heure actuelle.

Donc ce scenario est tout à fait envisageable, la découverte éventuelle de petrole et le debut de son exploitation pourrait entrainer une radicalisation des positions en augmentant encore plus le K.O à court terme, et à long terme l’installation par une puissance extérieure d’un gouvernement fantôme, pour profiter des richesses naturelles, on parlerais alors d’un Irak n°2

Voila pourquoi je ne crois pas en l’indépendance de l’azawad car elle ne peut que conduire au chaos et à la désolation, l’autodétermination des peuples oui, mais pas contre leur volonté monsieur du MNLA!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s